Articles recommandés
Showing 3 comments
  • HOUNSOU HOUNKPE Edgard

    Monsieur Patrice TALON votre futur Président de la République du Bénin je suis fière de vous choisir comme le Président de cette Patrie et de convaincre mes amis de fait comme moi mais vous demandons d’oublier la vengeance si vous avez cela dans votre cœur et de faire la paix car le Bénin c’est pour nous et à nous de le guérir.

  • HAIKOU Naresh

    Comme on le dit souvent, nous avons tous gagner cette bataille. non seulement la bataille mais la guerre. je suis fier d’être partisan de la nouvelle démocratie. une démocratie basée sur la justice, une démocratie révolutionnaire capable de changer le cours de l’histoire de notre cher pays le Bénin.
    Félicitations a vous Mr le Président Patrice Talon. Désormais vous portez une lourde responsabilité et tout le peuple béninois autant que nous sommes vous soutenons.
    Nous comptons sur vous pour rétablir l’ordre dans notre pays et faire disparaître et redresser l’économie béninoise qui est en pleine. Nous vous avions choisi car nous comptons sur vos capacité de gestionnaire d’entrepreneur de partisan pour une bonne démocratie. Un pays est comparé a une entreprise et la notre est sur le point de faire faillite. Alors faite votre travail comme vous saviez le faire et sachiez que toute la jeunesse et le peuple béninois vous soutien.

  • HOUNSINOU

    grand est ma joie de voir Mr Patrice TALON dirigé notre très beau pays le BÉNIN. Oui Mr le président Patrice TALON je crois en vous surtout en votre parole et le peuple béninois est confiance en vous,et vous même le saviez bien,c’est d’ailleur pour cette raison le peuple béninois du nord au sud et du EST A L’OUEST vous confie la clé du marina.TOUT CE QUI reste est de prier pour vous car la tâche qui vous attend n’est pas facile, mais nous croyons en vous surtout à votre manière d’agir.QUE Dieu vous assiste dans ce combats et vous éclaire qui soit votre guide jour et nuit car avec lui vous parviendrez.Président TALON écoutez la voir du christ comme vous le fraire